1791 - Demande du maire pour le maintien de prêtres réfractaires - GrandTerrier

1791 - Demande du maire pour le maintien de prêtres réfractaires

Un article de GrandTerrier.

(Différences entre les versions)
Jump to: navigation, search
Version du 27 juin ~ mezheven 2020 à 07:58 (modifier)
GdTerrier (Discuter | contributions)

← Différence précédente
Version actuelle (7 juillet ~ gouere 2020 à 08:19) (modifier) (undo)
GdTerrier (Discuter | contributions)

 
Ligne 10: Ligne 10:
{|width=870 {|width=870
|width=48% valign=top {{jtfy}}| |width=48% valign=top {{jtfy}}|
-Cet arrêté signé du maire <ref name=Kergourlay>[[Jérôme Kergourlay, maire (1791-1792)|Jérome Kergourlay]] est maire de la commune de 1791 à 1795.</ref> et du Conseil général d'Ergué-Gabéric est conservé aux Archives Départementales de Quimper sous la côte 18 L 24.+Cet arrêté signé du maire <ref name=Kergourlay>[[Jérôme Kergourlay, maire (1791-1792)|Jérome Kergourlay]] est maire de la commune de 1791 à 1795.</ref> et du Conseil général d'Ergué-Gabéric est conservé aux Archives Départementales de Quimper sous la cote 18 L 24.
La lettre, datée du 1er février 1791, contresignée par le nouveau maire Jérôme Kergoulay, agriculteur au village de Squividan, et par plusieurs officiers municipaux et notables, est l'expression de la toute nouvelle assemblée communale « <i>tenue en la sacristie de la dite paroisse où a présidé Jerôme Kergourlay maire</i> ». La lettre, datée du 1er février 1791, contresignée par le nouveau maire Jérôme Kergoulay, agriculteur au village de Squividan, et par plusieurs officiers municipaux et notables, est l'expression de la toute nouvelle assemblée communale « <i>tenue en la sacristie de la dite paroisse où a présidé Jerôme Kergourlay maire</i> ».

Version actuelle

Catégorie : Archives    
Site : GrandTerrier

Statut de l'article :
  Image:Bullorange.gif [Développé]
§ E.D.F.
La toute première délibération municipale pour le maintien des prêtres de la paroisse.

Autres lectures : « Jérôme Kergourlay, maire (1791-1792) » ¤ « 1790 - Lettres d'Alain Dumoulin sur la dîme et son traitement de recteur » ¤  « 1791-1792 - Echanges épistolaires entre un prêtre réfractaire et un assermenté » ¤ « Alain Dumoulin (1748-1811), prêtre et écrivain » ¤ « 1798 - Attestation de résidence gabéricoise pour un prêtre » ¤ « Rolland Coatmen, prêtre (1792-1795) » ¤ « 1795 - Dénonciation d'un pardon anti-constitutionnel à Kerdévot » ¤ 

1 Introduction

Cet arrêté signé du maire [1] et du Conseil général d'Ergué-Gabéric est conservé aux Archives Départementales de Quimper sous la cote 18 L 24.

La lettre, datée du 1er février 1791, contresignée par le nouveau maire Jérôme Kergoulay, agriculteur au village de Squividan, et par plusieurs officiers municipaux et notables, est l'expression de la toute nouvelle assemblée communale « tenue en la sacristie de la dite paroisse où a présidé Jerôme Kergourlay maire ».

 

La demande est adressée au District et au Département pour le maintien en postes des prêtres de la commune qui n'ont pas prêté serment à la Constitution Civile du Clergé : « ne voulant pas que l'office divin et l'administration de sacrements soient interrompus, elle prie ces Messieurs de vouloir bien continuer leurs fonctions à l'avenir comme au passé ».

Les prêtres réfractaires de la paroisse sont au nombre de quatre : Alain Dumoulin, recteur (émigrera à Prague en Bohème) ; Vallet, curé (sera nommé recteur de Kerfeunteun) ; Jean-Baptiste Tanguy, prêtre ; Le Breton, clerc tonsuré. Aucun d'entre eux ne restera en place, car un curé constitutionnel sera nommé.

2 Transcriptions

Recto:

Extrait de l'arrêté du Conseil Général de la commune d'Ergué-Gabéric du premier février 1791 et de son procès-verbal au sujet du serment des prêtres.

Le premier février mil sept cent quatre vingt onze le Conseil Général de la commune d'ergué-Gabéric tenue en la sacristie de la dite paroisse où a présidé Jerôme Kergourlay maire [1], et où se sont trouvé Augustin Gélard, procureur de la commune, Jean Gourmelen, Alain Rannou, Yves Le Meur, Hervé Lizien et René Gouérou, officiers municipaux, Jean Le Poupon, François Le Poupon, Jean Lozeac'h, Guennolé Laurent, Hervé Pétillon, Louis le Naour, Alain Seznec, Charles le Queneudec, notables, ayant pour le rapport Joseph François Mahé secrétaire greffier.

L'assemblée étant instruite qu'aucun des M.M. les prêtres [2] de cette paroisse n'avait prêté le serment requis par la loi qui l'ordonne, pour n'être pas privés des secours spirituels, et ne voulant pas que l'office divin et l'administration de sacrements soient interrompus, elle prie ces Messieurs de vouloir bien continuer leurs fonctions à l'avenir comme au passé, assurant que c'est la vue des paroissiens en général au nom desquels et au sien l'assemblée, Messieurs des administrateurs du département et du district de vouloir bien de pas désapprouver ses bonnes vues.

Enjoint la dite assemblée à son secrétaire greffier de délivrer

 

Verso :

deux copies du présent procès verbal pour être envoyées l'une à Messieurs du département, l'autre à Messieurs du district.

fait et arrêté en plein Conseil Général à Ergué-Gabéric le premier février mil sept sent quatre vingt onze, ainsi signé Kergourlay maire [1], Lizien officier municipal, Alain Rannou officier municipal, Yves Le Meur officier municipal, René Gouérou officier municipal, François Poupon notable, Guennolé Laurent notable, Hervé Pétillon notable, Jean Lozeach notable, les autres ont déclaré ne savoir signer de ce interpellé Joseph François Mahé secrétaire greffier.

Délivré conforme à l'original à Ergué-Gabéric le 1 fevrier 1791.

Joseph Mahé secrétaire greffier

3 Originaux

4 Annotations

  1. Jérome Kergourlay est maire de la commune de 1791 à 1795. [Ref.↑ 1,0 1,1 1,2]
  2. - [Ref.↑]