Sant Bertele - GrandTerrier

Sant Bertele

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Bertele
Vie / Buhez : apôtre du 1er siècle, jour du massacre des protestants en 1752
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine Araméenne, Bar Tolomaï=Fils de Tholomé
Variantes / Argemmoù : Bartel (Irlande) - Bartele (Bretagne) - Bartholomew (Celtique) - Barthélémy (France) - Bartley (Irlande) - Bertelame (Bretagne) - Bertele (Bretagne) -

2 Almanach


le 24 août 2018 ~ d'an 24 a viz Eost 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Bertele (apôtre du 1er siècle, jour du massacre des protestants en 1752)
Proverbe breton ~ Krennlavar N'eo ket blev melen ha koantiri, A laka ar pod da virviñ. [Ce ne sont pas cheveux blonds et beauté qui font bouillir la marmite.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

Le massacre de la St-Barthélémy
Le massacre de la St-Barthélémy

5 Monographies

Catholiques de France :

Apôtre. Il ne méritait pas que son nom et sa fête soient surtout attachés dans la mémoire des français au massacre des protestants par les souverains catholiques pour des raisons plus politiques que religieuses. Originaire de Cana en Galilée, il est aussi le Nathanaël, ami de saint Philippe, qui vint l'évangéliser. Il est, selon la parole du Seigneur :"un vrai fils d'Israël". Que s'était-il passé sous le figuier ? cela restera un secret entre le Christ et lui. La tradition veut qu'il ait évangélisé l'Inde.

Site Wikipedia :

Le Massacre de la Saint-Barthélemy est le massacre perpétré à Paris par les catholiques sur les protestants le 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélemy. Ce massacre qui s'est prolongé dans la capitale pendant plusieurs jours, s'est étendu les semaines suivantes à plus d'une vingtaine de villes de province.

Cet épisode tragique des guerres de Religion résulte d'un enchevêtrement complexe de facteurs multiples, aussi bien religieux et politiques que sociaux. Il est la conséquence d'une accumulation de mépris et de rancune entre nobles catholiques et protestants qui se sont affrontés pendant plusieurs années sur les champs de bataille. Il reflète les tensions internationales entre les royaumes de France et d'Espagne, avivées par l'insurrection aux Pays Bas. Il constitue également l'impact majeur de la rivalité entre le clan des Guise et celui des Montmorency. Enfin, il est le résultat d'une sauvage insurrection populaire réfractaire à la politique royale d'apaisement.

Pendant longtemps, une schématisation historiographique du massacre a rendu le roi Charles IX et sa mère Catherine de Médicis responsables de cette tragédie. Si, faute de sources, les historiens se partagent encore sur le rôle exact de la couronne, il est généralement reconnu aujourd'hui que le roi et la reine mère subirent davantage cet événement qu'ils n'en furent acteurs.