Sant Bran - GrandTerrier

Sant Bran

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Bran
Vie / Buhez : fils de roi, s'installe en Cornwall et au pays de Galles pour combattre les Irlandais, enterré à Londres
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine Galloise, Bran=Corbeau, Nom du chien de Finn Find Mac Cumaill
Variantes / Argemmoù : Bran (Pays de galles) -

2 Almanach


le 20 novembre 2018 ~ d'an 20 a viz Du 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Bran (fils de roi, s'installe en Cornwall et au pays de Galles pour combattre les Irlandais, enterré à Londres)
Proverbe breton ~ Krennlavar -Ma Doue benniget! Pebezh torrad filiped! Triwech vi am boa laket. Ha naontek filip am eus bet. § [Trad.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

Eglise de St-Vran
Eglise de St-Vran

5 Monographies

Site GeoBreizh :

Lieu consacré à Gweran, nom d'un saint celtique dont la quasi homonymie a fait qu'on l'a remplacé comme patron paroissial par Véran. La mutation de Gweran après sant donne en effet Weran (prononcé Veran). Ou bien alors, il s'agit de saint Bran (muté en Vran), un tradition locale dit qu'il est invoqué pour protéger les cultures des attaques des corbeaux (bran = corbeau).

Site Brittannia.com :

The cauldron then reappears in the story of Bran Fendigaid (the Blessed), not only as a vessel of knowledge and plenty, but also of rebirth. The great Celtic warrior God, Bran, obtained his life-giving vessel from a giantess (or thinly veiled Ceridwen) who had been expelled from a Lake in Ireland. The Emerald Isle here personifies the Celtic Otherworld. The magic vessel would restore to life the body of any dead warrior placed within it: a scene apparently depicted on the Gundestrup Cauldron. Bran's sister marries the King of Ireland and they are given the cauldron as a wedding gift. However, when hostilities between the two countries break out, Bran travels across the ocean to regain this dangerous prize. He is eventually successful, but is wounded by a poisoned spear and, like Arthur, only seven of his men return home. The name, the castle (already discussed), the wound, the mystic vessel, the journey: Bran Fendigaid is clearly Brons, the Grail King, son-in-law of Joseph of Arimathea.

prénoms bretons et celtiques d'Albert Deshayes :

Bran

Identique au breton bran, "corbeau", et au gallois brân, de même sens.

Le Martyrologue universel (1709) fait apparaître un saint "confesseur" de ce nom fêté à Clonaad (Irlande), mais il reste obscur.

Le prénom pourrait faire référence au héros Brân Fendigaid, fils du roi LlyrLlediaith, personnage mythologique. Brân s'installe en Cornwall, remporte plusieurs victoires sur les Romains et gagne le titre d'empereur de Bretagne. Il chasse les Irlandais et fonde une église à Lanmorfael, l'actuel Castell Llychwr, pays de Galles. C'est lui qui aurait ramené la religion chrétienne de Rome, où il aurait représenté son fils Caradig comme otage ; d'où le surnom de "Bendigaid", béni. De lui descendrait Tudwall, entre autres.

C'est probablement ce personnage, sous le nom inversé de Bendigeidfran, qui est le héros de l'une des branches des Mabinogion. Pour délivrer sa soeur Branwen du roi Matholwch, il envahit l'Irlande. Blessé par une flèche empoisonnée, il demande qu'on lui coupe la tête et qu'on l'enterre à Londres, tournée vers l'est pour conjurer toute invasion venant du continent. En Irlande, ses aventures sont narrées dans The Voyage of Bran, son of Febal