Sant Brieg - GrandTerrier

Sant Brieg

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Brieg
Vie / Buhez : né au pays de Galles au 5e siècle, un des 7 saints fondateurs de la Bretagne, 1er évêque de St-Brieuc, ami des loups
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine Galloise ; Briomaglos
Variantes / Argemmoù : Briafael (Pays de galles) - Briavael (Pays de galles) - Briavel (Pays de galles) - Briec (Bretagne) - Brieg (Bretagne) - Briegig (Bretagne) - Briegou (Bretagne) - Brieu (Bretagne) - Brieuc (Bretagne) - Brieug (Bretagne) - Brigomaglos (Bretagne) - Briog (Bretagne) - Brivael (Bretagne) - Brivel (Bretagne) - Tevrieg (Bretagne) - Tevriog (Bretagne) - Tyfriog (Pays de galles) - Tyvriog (Pays de galles) -

2 Almanach


le 1er mai 2018 ~ d'an 1 a viz Mae 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Brieg (né au pays de Galles au 5e siècle, un des 7 saints fondateurs de la Bretagne, 1er évêque de St-Brieuc, ami des loups)
Proverbe breton ~ Krennlavar Kazh maneget n'eo ket mat da logota.

[Chat ganté n'est pas bon pour chasser souris.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

-
-

5 Monographies

Site Bretagne.com

Brieg

prénom masculin, fête le 1 mai

Déclinaisons du prénom breton : Briec

Origine du prénom

Un des sept saints fondateurs de la Bretagne, il vint de Grande-Bretagne au Ve siècle, porté par sa mission d'évangéliste. Il est à l'origine du monastère autour duquel se construira la ville de Saint Brieuc.

Site fr.wikipedia

Brieuc

Brieuc ou saint Brieuc est un moine breton, originaire du Pays de Galles, le premier évêque de Saint-Brieuc, ville de Bretagne qui lui doit son nom. On le fête le 1er mai.

Etymologie bretonne

Son nom est issu du breton "bri" (dignité) et de la terminaison adjective -euc, devenu eg en breton moderne. En breton, Brieuc se dit Brieg (pron. bri-ec). En français on trouve aussi les formes "Briec" et "Brioc". Il ne faut pas confondre saint Brieuc avec saint Briac (cf. les communes de Bourbriac et Saint-Briac-sur-Mer).

Biographie

Brieuc serait né vers 409, de parents païens, dans le royaume breton de Ceredigion, dans ce qui n'est pas encore le Pays de Galles d'aujourd'hui. Élève de saint Germain d'Auxerre, missionnaire en Bretagne insulaire, il le suivit sur le continent. Prêtre en 447, il alla évangéliser la Bretagne armoricaine, débarqua à l'Aber-Wrac'h, et vint fonder un monastère à Tréguier. Après il retraversa la Manche, et y fit de nombreuses conversions dans son pays d'origine.

À 70 ans, il revint en Bretagne armoricaine et fonda un autre monastère à l'embouchure du Gouët, sur un terrain que lui donna le comte de Liwil, son parent, qui devint la ville de Saint-Brieuc. Il est mort vers 502. Il est représenté avec trois porte-monnaies à la ceinture, symbole de sa générosité pour les pauvres.

C'est l'un des sept saints fondateurs de Bretagne, honoré dans le pèlerinage du Tro Breizh.

Autres lieux
  • Llandyfriog au Pays de Galles serait un monastère fondé par Brieuc, ainsi que la paroisse de Cornouailles britannique de Saint Breock.
  • On connait Saint-Brieuc-des-Iffs, en Ille-et-Vilaine, et Briec en Cornouaille armoricaine, près de Quimper.
  • Une ville du Canada, dans la Saskatchewan, qui porte le nom de Saint Brieux, a été fondée par des immigrés bretons.


Liens externes
  • Vie de saint Brieuc sur le site du diocèse de Saint-Brieuc & Tréguier

Site Images Saintes

Les 7 Saints Fondateurs de l'Eglise de Bretagne

Aux Vème et VIème siècles, l'Armorique, qui deviendra par la suite la petite Bretagne (par opposition à la Grande-Bretagne), ne semble pas avoir été très peuplé. Chassé de Grande-Bretagne, des immigrants s'implantèrent en petite Bretagne. Ils arrivaient avec leurs moines. De l'an 447 à l'an 632, sept moines furent considérés par la population de l'Armorique comme les saints principaux et les fondateurs du pays breton.

Fondateur du Diocèse de Saint Brieuc

Saint-Brieuc (VIème siècle) ou Brioc ou Brieg. Briocus en latin. Originaire de Cardigan (Pays de Galles). Son père se nommait Cerpus et sa mère Eldruda, tous les deux étaient païens. Fondateur de l’évêché de Saint-Brieuc.L’éducation de Brieuc est confiée à saint Germain de Paris. Il est sacré prêtre en l'an 549 en l'Eglise de Notre-Dame de Paris. Après avoir contribué à l’évangélisation de la Grande-Bretagne (vers l'an 550) et fondé le monastère de Landa Magna (Llandyfriog ou Lann Broic dans le comté du Cardigan), il débarque en Bretagne continentale avec 84 de ses disciples (vers l'an 565). Son cousin Riwall ou Rigual (V-VIème siècle), roi de Domnonée, lui fait don du « Champ du Rouvre », près de l’embouchure du Gouet. Brieuc y établit sa résidence, et un siège épiscopal (qui n’est attesté que vers le Xème siècle) avant de se retirer à Lis Heylon (Hillion, semble-t-il). Il serait mort en l'an 614, à l'âge de 90 ans. L'aspect légendaire de sa vie le rendit célèbre pour ses dons de guérison. Il est surtout célèbre pour avoir amené des loups à s'agenouiller humblement devant lui.