Sant Jaoua - GrandTerrier

Sant Jaoua

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Jaoua
Vie / Buhez : patron de Brasparts au 6e siècle, neveu de Pol Aurélien, abbé de Daoulas, éponyme d'une chapelle à Plouvien
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine latine, Jovis=Jupiter
Variantes / Argemmoù : Jaoua (Bretagne) - Jaouen (Bretagne) - Jaoven (Bretagne) - Joavan (Bretagne) - Joeva (Bretagne) - Joévin (Divers) - Yaoua (Bretagne) - Yaouen (Bretagne) -

2 Almanach


le 2 mars 2018 ~ d'an 2 a viz Meurzh 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Jaoua (patron de Brasparts au 6e siècle, neveu de Pol Aurélien, abbé de Daoulas, éponyme d'une chapelle à Plouvien)
Proverbe breton ~ Krennlavar Etre bourd (pe c'hoari) ha fars. E vez lavaret ar wirionez da galz. § [Trad]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

chapelle St-Jaoua en Plouvien
chapelle St-Jaoua en Plouvien

5 Monographies

Site Bretagne.net :

Jaoua

prénom masculin, fête le 2 mars

Déclinaisons du prénom breton : Jaoven - Jova - Jaouen - Joeva

Origine du prénom

Patron de Brasparts, neveu de saint Pol.

La légende dit qu'il aurait libéré les habitants du Faou d'un dragon. Il fut abbé de Daoulas puis évêque du Léon. Son tombeau se trouve à la chapelle de Saint-Jaoua, à Plouvien.

prénoms bretons et celtiques d'Albert Deshayes :

Yaoua

Dans la Vie de Paol Aurelian, le saint est appelé luuehinus, dont procède le français Joévin, nom que l'on peut lire sur son tombeau.

D'origine insulaire, il accompagne son oncle Paol Aurelian en Armorique. Comme son maître, il est né dans le Morgannwg, dans la région de Penychen. Sa légende raconte qu'il aurait abordé à Landévennec (29), où l'accueuillit l'abbé Iudwall. Moine à l'abbaye jusqu'à son ordination à la prêtrise, il est conduit à Brasparts (29) pour lutter contre la paganisme. Budic, roi de Cornouaille, lui accorde des terres à Daoulas (29), à l'endroit où les abbés Tadeg et Iudwall auraient été assassinés. Il devient le premier abbé de Daoulas, puis le coadjuteur de Paol, qui en fera son successeur comme évêque du Léon. Au bout d'un an, il se démet de cette fonction pour revenir à Daoulas bénir les récoltes, qui s'annoncent mauvaises. Pris de fièvre durant son voyage, il meurt à Plouvien (29).

À Saint-Jaoua en Plouvien, où se trouve son tombeau, sa statue le représente en évêque, debout sous un dais. Un tradition prétend que l'église de Canihuel (22) conservait ses reliques.

Ville de Plouvien :

Selon Albert Le Grand, Saint Jaoua serait né en Grande Bretagne vers l'an 500.

Quand Pol Aurélien, probablement vers 520 , se décida à passer en Armorique (ou Petite Bretagne ), Jaoua fut du voyage. Venant de Grande Bretagne, Pol Aurélien et ses 14 compagnons débarquèrent d'abord à Ouessant puis vinrent sur le continent.Jaoua, surnommé l'ermite, s'installa dans un lieu à l'écart aujourd'hui appelé Kerber en Lampaul Ploudalmézeau. C'est à ce moment qu'aurait eu lieu l'histoire légendée du buffle sauvage.

Ensuite, on peut penser que Jaoua vint probablement jusqu'à Plouvien où il fit construire deux monastères. La suite de la vie de Saint Jaoua est beaucoup moins connue. Une version aléatoire et controversée nous raconte que Jaoua se rendit à l'abbaye de Landévennec puis dans la région du Faou et de Daoulas avant de succéder à Pol Aurélien comme évêque du Léon.

Il mourut à Brasparts le 2 mars 554. Là encore une allégorie nous raconte son " retour " à Plouvien.