Sant Judael - GrandTerrier

Sant Judael

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


s. Judael
Vie / Buhez : roi de Domnonée au 6e siècle, époux de Pritelle, père de Judicael et autres nombreux enfants
Genre / Reizh : Masculin
Signification / Sinifiañs : origine Celtique, Iud=Seigneur, hael=généreux
Variantes / Argemmoù : Iuthael (Bretagne) - Iuzel (Bretagne) - Juzel (Bretagne) - Yuzael (Bretagne) - Yuzel (Bretagne) -

2 Almanach


le 19 décembre 2018 ~ d'an 19 a viz Kerzu 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz s. Judael (roi de Domnonée au 6e siècle, époux de Pritelle, père de Judicael et autres nombreux enfants)
Proverbe breton ~ Krennlavar War-draoñ e ya pep fall. Ha war-grec'h an neb a c'hall.§ [Trad]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

position de la Domnonée celte
position de la Domnonée celte

5 Monographies

Web Genealogie.free :

Saint Judhael roi de Dommonée 580-605.

épouse: Prizal.
5 enfants:


  • Judicaël roi de Dommonée 605-610 et 615-640 abdique, mort en 652.
épouse: Moronoë.
1 enfant: Urbien.
  • Haeloch roi de Dommonée 610-615.
  • Saint Winnoc.
  • Sainte Eurielle.
  • Sainte Onenne.

Site Wikipedia / Judicael :

Saint Judicaël

Saint Judicaël , fêté le 16 décembre (Calendrier des saints bretons), n'aurait sans doute pas les honneurs du calendrier si son nom n'était pas revenu à la mode, notamment sous les formes françisées Gaël et Gaëlle. Il est également connu en Bretagne sous les formes Jézéquel, Jezekel, Jezekael, Jekel, Jezekelig, Jikael, Jikel et enfin Giquel.

Il nacquit vers l'an 590. Fils aîné de Judhaël, roi de Domnonée et de la reine Pritelle, fille aînée d'Ausoche, prince au Comté de Leon. Il était l'aîné de quinze frères et une sœur, dont plusieurs font partie de la longue liste des saints bretons, notamment Saint Josse et Winoc.

A la mort de Judhaël vers 605, pourtant aîné et héritier, il préféra se retirer au monastère Saint-Jean de Gaël que Saint Méen venait d'ériger.

Il quitta cependant le monastère pour prendre la direction du royaume de Domnonée. Vingt ans, il gouverna le royaume avec autorité et sagesse. Il aurait été couronné en 632 et serait avec Saint Éloi à l'origine du traité de 636 signé à à Clichy donnant au roi Dagobert Ier la suzeraineté de la Bretagne aux Francs.

Vers 640, il se serait ensuite retiré dans un monastère à Gaël (certains disent au monastère de Paimpont qu'il avait fondé), et serait mort dans la nuit du 16 au 17 décembre 658. Il fut enseveli à côté de son maître Saint Méen.

Ses héritiers naturels : Judoc son frère et Winoc son neveu ou son fils s'étant eux aussi désistés du pouvoir pour se retirer dans des monastères on ne sait pas qui pris ensuite la tête du royaume de Domnonée.

Site Wikipedia / Domnonée :

Liste des princes de Domnonée

Royaume fondé dans le nord de l'Armorique par des émigrés Bretons sous le conduite de Riwal. Le thème onomastique de la dynastie est le composant Iud qui signifie Seigneur ou Chef de guerre.

Rois, duc ou comtes de Domnonée [modifier]

  • 515-520 : Riwal
  • 520-535 : Deroch fils de Riwal
  • 535-540 : Iona fils de Deroch
  • 540-545 : Judwal fils de Iona
  • 540-555 : Conomor , comte de Poher, d'abord régent puis usurpateur
  • 555-580 : Judwal rétabli
  • 580-605 : Judaël fils de Judwal
  • 605-610 : Haëloc fils puîné de Judaël
  • 610-640 : Judicaël (+658) fils aîné de Judaël abdique
  • 640-640 : Judoc (+669) frère de Judicaël renonce au trône
  • 640-640 : Winoc (+717) fils (?) de Judicaël renonce au trône

Forum Arbre Celtique :

Judhael, père de Judicael "Misit aliquem sibi fidelem ad provinciam Guerrochi , ad locum Gilde, ubi erat, religionem suam peregrinus exul transmarinus colens Taliosinus bardus, filius Donis, fatidicus presagissimus per diuinacionem presagorum"

Judhael, père de Judicael, "envoya un de ses serviteurs dans le Bro-Erec, à Saint Gildas, où, pélerin venu d'outre-mer, se trouvait, pratiquant la vie religieuse, le barde Taliesin, fils de Don, prophète très habile à prophétiser par la divination des présages."

Ceci est un passage de la Vie de Judicael, rédigée par le moine de Saint Méen Ingomar au début du 11ème siècle.