Santez Marc'harid - GrandTerrier

Santez Marc'harid

Un article de GrandTerrier.

Jump to: navigation, search


1 Fiche signalétique


sz. Marc'harid
Vie / Buhez : née petite-fille du roi d'Angleterre au 11e siècle, épouse du roi Malcom III et reine d'Ecosse
Genre / Reizh : Féminin
Signification / Sinifiañs : origine Grecque, Forme bretonne de Marguerite, Margaritês=Perle
Variantes / Argemmoù : Gaid (Bretagne) - Gaidig (Bretagne) - Gaidou (Bretagne) - God (Bretagne) - Godig (Bretagne) - Lid (Bretagne) - Lidig (Bretagne) - Maggie (Divers) -

2 Almanach


le 16 novembre 2018 ~ d'an 16 a viz Du 2018
Saint(e) du jour ~ Sant(ez) an deiz sz. Marc'harid (née petite-fille du roi d'Angleterre au 11e siècle, épouse du roi Malcom III et reine d'Ecosse)
Proverbe breton ~ Krennlavar Doue, p'en deus roet ar baradoz, n'hall ket ober ken. § [Trad.]




Almanach complet : [Calendrier:Vie des saints]

3 Sources

4 Iconographie

Ste Marguerite, vitrail de la chapelle d'Edinburgh Castle
Ste Marguerite, vitrail de la chapelle d'Edinburgh Castle

5 Monographies

Site Bretagne.net :

Marc'harid

prénom féminin, fête le 20 juillet

Déclinaisons du prénom breton : Mac'haid - Margaid - Margod

Origine du prénom

Forme bretonne de Marguerite, nom de différentes saintes et d'une reine écossaise.

Catholiques en France :

Sainte Marguerite d'Ecosse
Reine d'Ecosse (+ 1093)

Petite-fille du roi d'Angleterre, elle se réfugia en Ecosse lors de l'invasion normande. Elle deviendra l'épouse du roi Malcom III dont la piété était fort grande. Il associait sa femme aux affaires du royaume et son règne durant quarante ans fut des plus heureux : huit enfants dans un foyer très uni et un pays bien géré malgré des luttes avec les envahisseurs normands. Elle meurt quelques jours après l'assassinat de son époux par les Normands d'Angleterre. Elle introduisit la liturgie romaine dans l'Eglise écossaise.

Elle était fêtée le 10 juin et maintenant le 16 novembre, date de sa mort le 16 novembre 1093.

Fêtée le 16 juin en Ecosse.

Site Wikipedia :

Marguerite d'Écosse (née vers 1045 en Hongrie – 16 novembre 1093), était la fille d'Édouard l'Exilé (ou d'Outremer), lui-même fils du roi d'Angleterre Edmond II, et la sœur d'Edgar Atheling.

Elle naquit en Hongrie et y resta jusqu'à l'âge de neuf ans quand son père eut la possibilité de mettre fin à son exil. Son père mourut, presqu'aussitôt, à son retour, et devant l'invasion de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant en 1066, Marguerite dut se réfugier a la cour écossaise auprès de Malcolm III Canmore qui la prit pour épouse en 1070.

Elle devint la mère des rois d'Écosse Edgar, Alexandre le Brutal et David Ier.

On connaît mieux la date de sa mort : le 16 novembre 1093, moins de quatre jours après la mort dans une bataille de son mari, le roi.

La reine est canonisée en 1251 par Innocent IV, elle est patronne de l'Écosse et il ne faut pas la confondre avec une autre sainte Marguerite, vierge et martyre des premiers siècles.